LE PROFESSEUR

Plus de 30 années d’enseignement et de recherche.

Sa passion pour les sciences humaine se révèle dès l’adolescence. Plusieurs domaines le passionnent particulièrement : Tout d’abord les Arts martiaux, qui au-delà de l’aspect du combat et de la technique l’ouvrent à l’aspect philosophique et spirituel mais également à l’intérêt d’une santé naturelle et holistique.


SON PARCOURS MARTIAL:

                      

Il débute les Arts Martiaux  en 1980 avec son premier professeur Claude Amirault qui lui fait découvrir le karaté Shotokan. Très vite il travaille avec des experts, d’abord Michel Coquet, qui lui laisse une empreinte qui le marquera jusqu’à aujourd’hui. Ensuite il pratique intensivement pendant plusieurs années Le Karaté-Do de Me Kanazawa avec son principal représentant en France de l’époque, Jean Pierre Fischer et plus tard, aborde  les différents aspects du Karaté martial avec Me Henry Plée. 

Il s’intéresse plus particulièrement à l’aspect interne et thérapeutique des arts martiaux et fait une rencontre décisive, celle de Pierre Portocarrero. . Ce dernier lui fait découvrir les racines d’un Karaté authentique  - le Tôde, tel qu’il était enseigné à l’origine, ainsi que le  Taï Chi Chuan  (la petite forme de Pékin).

Par la suite il entreprend l’étude de la forme classique du style Yang (la forme longue du Taïchi-Chuan), avec Pascal Plée premier représentant français de Me Yang Jwing Ming.


DANS LE CIVIL:

Formateur et coach en santé, forme et bien-être (Entreprise et particulier)


Passionné également par la santé naturelle et holistique, il se forme dès l’âge de 20 ans à la Naturopathie avec André Passepecq et Robert Masson et plus tard à la Nutrithérapie avec le Dr Jean Paul Curtay.

Ses recherches l’amènent à s’intéresser à la Psychogénéalogie et travaille quelques temps avec  Alexandro Jodorowsky, qui l’éclaire sur les racines de nos conflits. Il complétera son enseignement avec le Décodage Biologique (analyse psychosomatique de la maladie) de Salomon Sellam.

Son cheminement spirituel est profondément marqué par la rencontre de trois personnalités: Alejandro Jodorowsky, Arnaud Desjardins et Henry Plée.


SES FORMATIONS:

- Educateur sportif (B.E) - Professeur : Karaté, Taïchi Chuan, Qi Gong et

  méditation Taoïste.

- Pilates: formation LEADERFIT’’

- Naturopathie (santé  naturelle)- Ecole Robert Masson et C.E.R.E.D.O.R

  d’André  Passebecq.

- Nutrithérapie et Nutrition - Société Française de Médecine Nutritionnelle

  avec le Dr Jean Paul Curtay (Pionnier de la Nutrithérapie en France).

- Formateur en PNNS (Programme National de Nutrition et Santé - CNAM -

   Paris)

- Personal Training et Coach Sportif (Global Training - Paris)

- Psychosomatique Clinique – Ecole de Biothérapie Brève (France) avec le Dr

  Salomon Sellam

- Psychogénéalogie – avec le fondateur : Alexandro Jodorowsky.

- Sport-Santé – Université Paris VI.

- M.B.S.R (Méditation pleine conscience - Programme réduction du stress et   régulation des émotions)  ATK Poitiers avec Patrice Gourrier.

- Formateur (formation de formateurs - CNAM - Paris).

- Coaching médical en santé (Entretien motivationnel avec Antonia Csillik -

  Education thérapeutique avec Ghislaine Hochberg- Psychologie positive avec

  Jacques Lecomte) IENPA - Paris


SES EXPERIENCES CLES :

- Fondateur et enseignant à l’Académie du Tao (Karaté, Qi Gong,Taï Chi

  Chuan, Méditation). Depuis 2000

- Fondateur, directeur et formateur à l’EMFB (École des métiers de la forme

  et du bien-être )   Formation  aux diplômes d’état -  BPJEPS AF  à Poitiers  -

  depuis  2018 - www.emfb.fr

- Fondateur et responsable des cours à l’IENPA (Institut Européen de

  Nutrithérapie et Phytothérapie Appliquées) Formation médicale de

  Nutrithérapie  à Paris - de 2010 à 2017 -  www.ienpa.com

- 20 ans de collaboration avec des Laboratoires de Phytothérapie et de    Nutrithérapie.


DEJA INTERVENU CHEZ:

Pro BTP, TOTAL, GROUPAMA, Centre Universitaire hospitalier CHU Poitiers, Faculté de médecine Poitiers, Préfecture de la Vienne, Centre Universitaire CHU Créteil. Fédération Royale Marocaine de Karaté (Maroc).


Vincent DAY

Retour en haut de la page

Ma démarche en tant qu’enseignant est une démarche plutôt éducative de la personne, dans le sens globale du terme. Une éducation physique bien sûr, mais également énergétique, émotionnelle et mentale. En quelque sorte une éducation systémique.


Apprendre à une personne à mieux se sentir dans son corps et dans sa tête (Un esprit sain dans un corps sain). Pour les jeunes,  leur  apporter des éléments solides de construction (autodiscipline, moralité, connaissance, développement et  respect de son propre corps….), pour les plus anciens, un soutien, une aide pour faire face à leurs difficultés.


Dans ma démarche, l’aspect application martiale n’est qu’un outil, pas une fin en soi. Je ne recherche pas à former des compétiteurs ou des combattants. La vraie bataille c’est dans notre quotidien, notre véritable adversaire c’est nous même.


Pourquoi avoir choisi  les arts Martiaux pour cette « éducation » ?

D’abord parce que j’aime ça ! J’aime pratiquer depuis plus de 35 ans. Mais aussi parce que selon moi, c’est  l’école la plus complète pour l’apprentissage de la vie.


L’école des Budos  est une des rare approche qui englobe les différents aspects de la personne ( les quatre types d’énergies), à condition que l’enseignement porte effectivement sur cette globalité. Par exemple, lors d’un cours, si on n’est pas vigilant, en forme, apaisé, etc., la sanction est immédiate ! La compréhension de l’exercice devient claire. C’est le gros avantage des  Arts Martiaux et des Budos.


C’est pour cela qu’à l’Académie du Tao, au-delà des cours proposés, il y a des stages abordant l’hygiène de vie, la santé (alimentation, gestion des émotions,…),la philosophie des arts martiaux ( les fondamentaux)…


J’essaie d’être cohérent dans ma  démarche d’enseignant, en apportant des éléments sur l’ensemble de ces quatre  aspects. Comment demander à un élève des efforts à l’entraînement ou vouloir lui enseigner la patience, le calme, si d’autres part il dort 2 h par nuit et mange d’une façon complètement déséquilibrée, ou simplement  s’il ne sait pas comment respirer pour équilibrer son système nerveux autonome (pourtant une connaissance basique chez un pratiquant). Il y a bien d’autres exemples….


Le niveau de l’enseignement :

Malgré tout, cette éducation « systémique » n’est qu’un premier pas vers  la paix, l’épanouissement et j’ose employer ce mot  à la mode, le bonheur. Je suis conscient  que mon approche ne reste qu’une base  (en analogie avec la scolarité, je dirai que je prends en charge le niveau primaire, voir collège, lycée),  ce qui n’est pas sans intérêt, car l’évolution du pratiquant dépendra de ces bases. C’est la raison pour laquelle  je me sens plus éducateur que professeur.


Après l’assimilation de se « cursus » de base, le « Véritable » travail, l’Eveil (le Réveil) (toujours sur les mêmes aspects : corporels, énergétiques, émotionnels et mentales), pourra commencer, et je ne parle même pas de la suite. Là on rentre vraiment dans la transmission d’une « Voie traditionnelle ». Malheureusement ce travail est tellement difficile que très  peu d’experts en France sont aptes à le transmettre. Et surtout ils n’en n’ont pas souvent le désir !  


Je crois que chaque professeur (éducateur) doit se poser cette question essentielle, qu’est-ce que je souhaite transmettre à travers ma ou mes disciplines ? Et surtout est ce que j’en ai la compétence et l’expérience personnelle? Pour ma part, à plus de 57 ans , mon parcours dans les arts martiaux, professionnel et mes expériences de vie, m’autorise à parler d’une certaine éducation de vie.  


Pour que ma pierre à l’édifice  dans les arts martiaux soit claire, je suis un simple éducateur qui avec ma modeste contribution souhaite apporter une base de connaissance sur le fonctionnement de notre propre « machine », là s’arrête ma  mission. Pour cela j’utilise les arts martiaux comme support, comme outils. Pour la suite, à chacun de trouver sa « voie » et de l’approfondir auprès d’un guide, d’un maître digne de ce nom (rare), qui lui permettra de continuer sur le chemin de la  conscience.  


Tous mes vœux sincères pour votre réalisation au sein de la grande tradition du Budo.




Retour à l’acceuil

SA VISION DE L’ENSEIGNEMENT